Runtastic, mon appli running coup de coeur

Arrow
Arrow
Runtastic, une appli de running multiplateforme
Slider

Pour ce 1er test d’appli running, je vous propose mon appli coup de coeur, Runtastic.

Il existe des dizaines, voire des centaines d’applis de suivi sportif, coaching, dédiées au running, vélo, etc. Après en avoir essayé une bonne dizaine, les principales, mon verdict est sans appel, Runtastic Pro c’est la meilleure ! Pourquoi la pro ? Déjà pour ne plus avoir de bandeau pub, puis afin de bénéficier de fonctionnalités supplémentaires, comme l’enregistrement de la fréquence cardiaque, la possibilité de créer et de suivre des entraînements fractionnés, etc.

L’appli en bref

En premier lieu, l’appli permet un suivi des performances, c’est-à-dire que durant la course, toutes les informations liées à la distance, au temps, dénivelé, tracé, météo… sont enregistrées.

A l’usage, c’est ultra simple, j’ouvre l’appli, j’attends quelques secondes que le GPS me localise, que le capteur de fréquence cardiaque (en bluetooth) se synchronise et hop je clique sur “démarrer”. Là, un petit compte à rebours de 15 secondes se lance, ce qui me laisse le temps de fixer le smartphone au bras et c’est parti !

Si comme moi vous n’êtes pas adepte de la causette, mais plutôt de la course en musique, Runtastic peut gérer votre musique et piocher dans la playlist du smartphone. Mais rien n’empêche de sortir de l’appli pour utiliser Spotify, Deezer, ou tout autre appli de musique.

Pourquoi Runtastic Pro ?

L’avantage de Runtastic Pro, c’est que tout au long de la course, un coach vocal indique en temps réel les infos de la course : distance, durée, rythme, fréquence cardiaque… idéal pour rester motivé en plein effort et garder la patate ! Un mode arrêt automatique passe la course en pause au cas où on croise des amis et qu’on s’arrête, plutôt pratique.

En fin de course, une fois le chrono arrêté, l’appli affiche le récap’ de la sortie : plan du parcours, distance parcourue, temps, vitesse moyenne, calories brûlées, fréquence cardiaque… la session peut être partagée sur les réseaux sociaux. Si vous effectuez souvent le même parcours il est possible de se défier via l’appli ; en temps réel, le coach vocal comparera votre performance actuelle à la précédente, enregistrée sur ce parcours, super pour se surpasser !

L’appli propose aussi de s’entraîner avec des sessions de fractionnés, voire de se créer ses propres fractionnés : l’idéal pour augmenter sensiblement ses performances ! Si vous souhaitez vous lancer sur des plans d’entraînement pour 10 km, un semi, un marathon, une perte de poids ou une opération bikini ^^, l’appli en propose sur plusieurs semaines, entre 19,99 € et 23,99 €, un peu cher. Pour y palier, un abonnement annuel propose une version premium pour 49,90 €. Au menu, les plans d’entraînement sont gratuits, accès à des Story Runs (histoires racontées et rythmées sur fond musical pour aider à courir ; on y devient acteur !), guide de nutrition et santé, bilan fitness avec objectifs et analyse des performances…

Chaque course et chaque résumé est accessible depuis l’appli, ainsi que depuis le site web www.runtastic.com. Sur le site on peut même télécharger chaque parcours en fichier gpx, tcx ou kml.

En conclusion…

Au final, Runtastic apporte un bon coup de boost pour qui veut progresser et s’entrainement sérieusement. Jogger reste un plaisir et ce genre d’appli ajoute une note d’addiction. Chaque effort est mesuré et dès qu’on s’améliore, ça pousse à continuer, à se surpasser. Le seul inconvénient finalement c’est de devoir courir avec son smartphone, même si on le porte sur le bras. Heureusement, des montres ou bracelets permettent aujourd’hui de s’affranchir du téléphone le temps de la course et ces objets connectés prennent le relais sur l’enregistrement des données du circuit. Promis, on en reparle très vite ! 🙂

Infos et achat

  • Nicolas Martin

    Salut Sébastien. j’ai suivi ton conseil et ai téléchargé cette appli, pour,préparer mon prochain marathon (Paris le 9 mars prochain) . Toutefois je suis un peu perplexe sur le programme d’entrainement proposé, dans lequel figurent deux sortie longues de 3h, dont une a lieu à peine 2 semaine avant la course. est-ce réaliste ? Nicolas

    • Sébastien Gonzalez

      Salut Nicolas !
      Pour ma part, lors de ma prépa il y a 2 ans, on m’a déconseillé de dépasser les 30/35 km en sessions longues, car c’est trop épuisant et traumatisant pour le corps.
      Ce qui compte en revanche, c’est d’arriver petit à petit à parcourir la distance du marathon dans la semaine, donc une sortie longue de 20/25 km et 2 sorties courtes/moyennes de 10/15 km.
      Si tu fais le marathon de Paris, je suppose que pour celui de Bordeaux tu te reposeras ! 😉

      • Nicolas Martin

        Merci Sébastien, c’est en effet les infos que j’ai également, c’est pour ça que je suis très surpris qu’ils conseillent dans leur programme d’entrainement une sortie de 3h a peine 2 semaines avant la course.

        • Sébastien Gonzalez

          Bonsoir Nicolas, je viens de regarder le plan d’entrainement que j’avais suivi (Kalenji) et les courses longues étaient de 2h, ce qui me semblait court, mais au final c’était peut être parfait. Essaye de faire 2h/2h30 et non 3h comme Runtastic le conseille… 😉